TOP ARTICLE: Apprendre à fabriquer un modèle réduit

Conseils sur l'externalisation de la comptabilité

Comment fonctionne une externalisation comptable ? Cet article permet de savoir sur les avantages et inconvénients de cette pratique couramment employée par les dirigeants d’entreprise.

Une externalisation désigne généralement le transfert de tout ou d’une partie de fonctions vers un prestataire extérieur. Elle consiste souvent à sous-traiter des opérations ou activités qui n’apportent pas de la valeur ajoutée à un organisme quelconque, ou qui ne sont pas essentielles à la bonne marche d’une société. Les experts-comptables sont en général les plus sollicités pour traiter les opérations de comptabilité en externe. Quels sont les avantages d’une externalisation ?

Pourquoi effectuer une externalisation comptabilité ?

Une entreprise ou une société procède à une externalisation comptabilité pour bénéficier d’un résultat plus probant qu’un traitement comptable opéré en interne. Les raisons qui poussent une entreprise à une externalisation sont nombreuses :

  • Bénéficier du savoir-faire d’une personne experte en la matière. Pour ce qui nous intéresse, il s’agit d’un expert-comptable qui assure le traitement de toutes les opérations concernant la comptabilité, mieux que la prestation d’un comptable interne.
  • Une plus grande disponibilité pour gérer les augmentations ou diminutions de ressources de l’entreprise (vacance de poste, maladie, congé, retraite, etc.).
  • Elle permet au dirigeant de se décharger des fonctions non rémunératrices de revenus ou des tâches chronophages pour se recentrer sur son métier propre qui est de rentabiliser l’entreprise.

Les avantages de l’externalisation

Pratiquer une externalisation de la comptabilité offre plusieurs commodités aux entreprises ou sociétés commerciales à but lucratif. Outre une bonne gestion et un meilleur traitement des opérations comptables et financières, elle permet de :

  • Minimiser les couts liés aux dépenses de fonctionnement et les charges de structure afin d’améliorer les performances de la société.
  • Meilleur traitement des opérations comptables par une équipe dotée de matériel et logiciel adéquat et de haut niveau, réduisant ainsi le cout de la maintenance du parc informatique.
  • L’obtention d’informations  comptables, financières et administratives s’effectue plus rapidement et permet un accès plus fluide à ces données.
  • Permet un respect des délais imposés par la fiscalité en termes de règlement de la TVA, CTVA, etc.
  • Les salariés internes peuvent bénéficier gratuitement des expériences et savoir-faire des prestataires externes pour tous travaux comptables grâce à la formation acquise.
  • Une plus grande indépendance et d’impartialité au cours de l’exécution de sa tâche, en sorte que le résultat final est plus véridique et reflète bien la réalité de l’état général de l’entreprise.
  • L’expert-comptable pourra faire office à la fois de DAF, DRH, chef comptable, secrétaire, etc. grâce à ses compétences et expériences accrues dans tous les domaines.

Comment s’opère une externalisation comptable ?

Si le besoin se fait sentir, le dirigeant ou le chef d’entreprise peuvent avoir recours à un cabinet d’expert-comptable ou à une association d’experts-comptables agrées pour traiter diverses opérations spécifiques. Cette mise en place est formulée par une lettre de mission qui indique clairement les principales directives de la sous traitance comptable envisagée.

La désignation du responsable de cette mission se fait conjointement par le chef d’entreprise ou les dirigeants et le cabinet prestataire choisi. La mise en place de cette mission peut comporter plusieurs phases avant son démarrage. Disons seulement qu’elle est définie :

  • Selon les contraintes en termes de remontée financière,
  • Le volume de la prestation à externaliser,
  • Une séparation bien nette des tâches de l’expert-comptable et de l’administration,
  • Les allocations et frais des interventions,
  • Le démarrage de la mission proprement dite.

Les prestations proposées par le cabinet

Celles-ci se décomposent en trois grandes étapes indépendantes, qui sont :

  • Comptabilité auxiliaire

Elle concerne l’externalisation de la comptabilité des fournisseurs, comme la saisie comptable des factures, réconciliation des commandes, agencement des délais de paiement, analyse et lettrage des comptes.

  • Comptabilité générale

Une externalisation de la comptabilité à Madagascar consiste à la saisie des opérations de situations, à une intégration des écritures de salaires ainsi qu’à une refacturation groupe. Y entrent en lice aussi l’établissement de bulletins de paie et les déclarations sociales diverses (caisse maladie, caisse retraite…). L’intégration ou la saisie des opérations de trésorerie et les rapprochements bancaires périodiques entrent dans le domaine d’une comptabilité offshore. Elle peut aussi traiter et préparer le rapport du président ou du dirigeant, les projets de résolution et le procès-verbal de l’assemblée d’approbation des comptes.

  • Finances

Elle consiste cette fois à un établissement des comptes annuels et à l’élaboration d’une synthèse finale pour la direction de l’entreprise.

Les inconvénients d’une externalisation

Une externalisation comptable est un service qui occasionne un cout important, qui est celui des honoraires de l’expert-comptable, dont le taux horaire est assez conséquent. De plus, les données comptables d’une entreprise sont des points névralgiques très importants et qui doivent être tenus secret sont à la disposition d’une tierce personne. Il peut y avoir risque de fuite de renseignements, alors il faudra que le chef d’entreprise soit très prudent. Sauf directives propres du cabinet d’expert-comptable, l’accès en temps réel des données comptables est perturbé sérieusement.


Article publié le 26 - 01 - 2017 par Tina dans la categorie: > commerce – economie

Share on Google+


Pas de commentaire. Soyez le premier á ajouter un commentaire